English version

Charlie O > bio

On connaît Charlie O. pour ses nombreuses et éclectiques aventures
musicales, au gré des rencontres et des amitiés, des musiques de film porno
(John B Root) au "vrai" cinéma (Cédric Klapisch), de l'underground (NLF 3,
Jean-Louis Costes) à la variété (Katerine, Rubin Steiner, Mendelson) du Jazz
(Quentin Rollet, Akosh S.) au hip hop (Black Sifichi, SuperPreachers), en
passant par la House Music (Étienne de Crecy, Cosmo Vitelli), la folk
américaine (David Grubbs) et la pop (Charlie est l’organiste officiel de
Peter von Poehl). Avec “For President”, Charlie O. est maintenant Président.
En plus d’être “Président”, Charlie O. est surtout un musicien complet :
chanteur, compositeur, polyinstrumentiste, organiste hors pair. Des bars de
Paris (Pointe Lafayette, Pop In, 9 billards…) à l’Opéra de Lyon et au Centre
Georges Pompidou, de Mains d’OEuvres au Point Ephémère, Charlie réintroduit
l'orgue Hammond (un modèle B3 de 1962) dans l’électro-pop française. Chaque
chanson est un moment musical unique et recherché, qui prend des couleurs
tantôt exotiques, tantôt électroniques.
On le retrouve sur scène dans un live groovy et échevelé avec ses deux batteurs, Jean-Michel Pires et Sylvain Joasson, et les apparitions du saxophoniste Quentin Rollet. Comme disait Duke Ellington : “It don't mean a thing, if it ain't got that swing, do-wa, do-wa”.
Album enregistré en live au Microbe Studios à venir très bientôt...