English version

Morning Star > bio

Morning Star est le projet de Jesse D. Vernon, musicien en provenance de Bristol, ville où il se fait connaître au début des années 90 à la tête des Moonflowers. Déjà son talent de mélodiste et sa singularité d’arrangeur percent au travers de ce rock baggy, auteur d’un tube "Get higher". Après de nombreux concerts et un poignée de disques, le groupe se sépare. Une émanation des Moonflowers subsiste un temps sous le nom de Praise Space Electric, Jesse est toujours de la partie, mais ce, jusqu’à sa rencontre avec Jim Barr de Portishead. Ils fondent ensemble le J&J Studio, terre d’accueil de bon nombre de formations de Bristol, puis forment le collectif de musique improvisée au léger accent électro, Invisible Pair Of Hands dont le premier opus sort sur le mythique label Cup Of Tea. Jesse y titille le sampler. L’accueil fait à ce disque est excellent, le single qui en est tiré "La Balançoire", chanté par Marc Gauvin, connaît un succès mérité en France.

Après ces expériences de groupes, Jesse développe son projet le plus personnel sous le nom de Morning Star, groupe à géométrie variable dont il est le seul véritable maître à bord. Si l’univers de Jesse préexistait déjà au sein des Moonflowers ou Invisible Pair Of Hands, Morning Star se distingue de ses projets précédents par un ton plus calme et empreint d’une sérénité nouvelle, constamment mis à la disposition de la mélodie parfaite. Il revient alors à ses instruments de jeunesse à savoir la guitare acoustique, le piano et le violon. Le projet trouve refuge chez Microbe, label tout récemment créé, pour un premier album éponyme qui dévoile le talent de songwriter du musicien. "Morning Star" est un album à la production luxuriante et aux couleurs musicales variées. S’y dégage une passion pour les crooners des années 50 et 60. L’album tisse en effet un décor musical intemporel inspiré de Sinatra ou d’Elvis, mâtiné d’une pointe de jazz et de blues comme en témoigne la reprise de Cole Porter "What Is This Thing Called Love". Mais "Morning Star" révèle surtout la personnalité singulière de son auteur toujours à la recherche d’ambiances inédites. Le deuxième album de Morning Star, "My Place In The Dust", produit par John Parish (PJ harvey, Giant Sand, Dominique A…) sort en 2001. Les chansons dévoilent chez le groupe, un penchant musical plus folk. On assiste à une rencontre inédite de Leonard Cohen avec la musique bohémienne, mexicaine ou la country. S’en suit une série de concerts en France et à l’étranger. En 2001 et 2002, on retrouve Morning Star dans des festivals européens de renoms tels que Dour ou les Botaniques de Bruxelles.

Jesse se consacre aujourd’hui à la préparation du nouvel album de Morning Star auxquel ont collaboré Ben's Symphonic Orchestra et Flor (NLF 3) ainsi qu’au collectif Invisible Pair Of Hands, toujours en activité.